Un super « boul’eau »

Il y a les travaux alimentaires, que je côtoie très rarement, les missions sympas, qui ouvrent de nouveaux horizons, et les boulots dans lesquels on s’éclate franchement. J’ai eu cette chance récemment…

Appel d’urgence d’une rédactrice pour laquelle je travaille régulièrement. Trop immergée dans un dossier elle ne parvient pas à sortir la tête de l’eau pour répondre précisément à la demande de son client. Sa problématique : créer du lien dans le livre d’entreprise qu’elle écrit pour les 125 ans de Lyonnaise des Eaux Sud-Ile-de-France.

Je plonge dans ce dossier immédiatement. Une idée me vient,  une idée unique qui me semble s’imposer. Si tel n’est pas le cas… je sèche !
L’histoire de l’entreprise sera retracée par Léon dit « Léo au fil de l’eau ». Ce personnage racontera à son petit fils l’histoire de Lyonnaise des Eaux dans laquelle il a fait carrière. Une façon d’apporter du lien et de distiller des touches « d’humain et de sentiments ».

Ce travail m’a révélée

Cette approche sensible et romancée a pointé ce qui m’anime vraiment. J’aime créer, j’aime inventer, j’aime raconter, j’aime toucher. Durant les quelques jours qu’a duré ce travail j’ai vécu aux côtés de Léo, je lui ai donné vie… et il me l’a bien rendu ! De cette aventure enivrante et quelque peu déroutante je retiens un nouveau cap à suivre, une envie irrépressible. Je note aussi une alerte sur la limite d’implication dans les personnages qui, je l’espère, auront l’occasion de naître sous ma plume. Devenant trop vivants, ils doivent respecter les frontières de ma vie pour ne pas trop interférer avec ma réalité. Mais qu’est-ce que j’aime ça !

Pour la petite histoire, Léo est prénom de mon fils aîné. Je suis très heureuse que mon premier personnage s’appelle comme lui. C’est peut-être aussi pour ça qu’une vague sentimentale m’a submergée ? Reste à trouver une occasion de créer un Camille pour que « mon petit » ne soit pas en reste.

PS : l’agence a malheureusement rebaptisé le petit fils de « Léo au fil de l’eau », me privant ainsi de ma chute. Je l’avais appelé Kelvin ; un prénom qui signifie petite rivière en celte et qui est aussi le nom d’une rivière écossaise.

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.

ACTU : Un premier livre à découvrir

La Tournée des Brasseurs en Poitou-Charentes est le premier ouvrage qui a assouvi mon envie de raconter des histoires.
Une approche journalistique pour s'immerger dans un monde de convivialité à découvrir ici : http://www.lesexplorateurs-editions.com/nos-livres